vendredi, août 27, 2004

Spaggiari ou le casse du siècle

De Gilbert Picard.
Robert Laffont, 1992.
222 pages.


A Nice, le 18 juillet 1976, "sans haine, sans violence et sans arme", Albert Spaggiari réalise une opération sans précédent, montée façon commando : pénétrer dans la salle des coffres de la Société Générale, en passant par les égouts. Sa tête est mise à prix, il est arrêté, mais il parvient à s'évader du palais de justice, pour ne plus jamais être rattrapé. Un casse spectaculaire, une cavale réussie, l'histoire d'un voleur plus politique que truand, dont les révélations, s'il avait pu parler, auraient peut-être été fort gênantes.

Texte extrait de la 4ème de couverture.

Aucun commentaire: